La loi doit offrir la possibilité d'une intervention immédiate en cas de violence familiale imminente et lorsque la prévention ne suffit pas.

Là où normalement c’est la victime de violences domestiques qui quitte le lieu de résidence, ici, c’est l’auteur qui doit partir.

La personne à protéger et la personne à déplacer doivent occuper le même lieu de résidence. En d'autres termes, la loi ne fait pas référence au domicile mais au lieu de résidence.

Vous trouverez plus d’information ici[BJ1] 


 [BJ1]FR versie van de brochure niet gevonden.