Le cantonnement est une forme de dépôt.

Lorsqu’une partie est condamnée par un juge au paiement, par exemple, d’une somme d’argent, cette partie peut proposer d’éviter une saisie conservatoire ou une saisie-exécution en payant un montant à la Caisse des dépôts et consignations ou à un séquestre commis (personne qui conserve le dépôt en attendant la résolution du litige).

Ce montant sert de garantie pour le paiement de la créance en principal, des intérêts et des frais.

Lorsqu’une partie invoque ce droit de cantonnement, c’est au juge qu’il appartient de décider s’il est autorisé ou non.