A B C D É F G I J L M N P R S T V

La tierce opposition est un moyen de droit extraordinaire qui peut être invoqué par toute personne qui n’est pas dûment appelée ou qui est intervenue dans une affaire en une autre qualité.

Par ce moyen de droit, le tiers peut demander l’annulation d’une décision qui a porté préjudice à ses droits.

La tierce opposition peut être prononcée tant par un juge civil que par un juge pénal. Dans ce dernier cas, cela n’est cependant possible que si un jugement a été rendu sur les intérêts civils.

Afin de se servir de ce moyen de droit, plusieurs conditions reprises dans le Code judiciaire doivent être remplies.